Psychologue français au Québec: l’équivalence de diplôme 1/2

novembre 20, 2022by Céline Schmitz14

Cet article vise à informer les psychologues français qui souhaitent entreprendre des démarches auprès de l’Ordre de Psychologues du Québec dans la volonté d’obtenir une équivalence de diplôme. Cet article est donc à « titre d’information ». En effet, je ne suis pas mandatée par l’OPQ pour en parler et mon équivalence date de 2020-2021. Il se peut donc que les informations présentées aient évolué depuis ou bien que le fonctionnement soit quelque peu différent au moment où vous ferez votre demande ! Merci d’en prendre considération 🙂
Comme vous le savez, pour exercer en tant que psychologue au Québec, il est nécessaire d’avoir un doctorat, ou son équivalence. Pour cela, il est nécessaire de suivre une démarche auprès de l’Ordre des Psychologues du Québec. Voici les étapes :

  • FAIRE SA DEMANDE AUPRÈS DE L’OPQ ET FOURNIR TOUS LES DOCUMENTS DEMANDÉS:

L’OPQ vous demande une liste de documents plutôt précise qui servira de preuve de la qualité de votre parcours. C’est avec cette étude de dossier que l’OPQ déterminera le nombre d’heures de votre internat et des crédits de cours à obtenir ou à compléter afin de vous rapprocher au maximum des exigences d’un doctorat. Il y a des frais assez conséquents à payer lorsque vous envoyer le dossier. Pour ma part, j’avais dû fournir les documents suivants :
– Concernant mon cursus universitaire : tous les résumés de cours suivis de la licence 1 au master 2, avec le nombre de crédits correspondants et le nombre d’heures par semestre. En guise de justificatifs, l’OPQ m’a demandé les livrets de présentation que l’université nous fournit à chaque rentrée scolaire.
– Tous mes diplômes obtenus de la licence au master 2.
– Les relevés de notes de chaque semestre.
– Votre ou vos mémoire(s) de recherche : pas besoin de tout envoyer, ils demandent la table des matières, la bibliographie, la page de garde et le résumé.
– une description de tous les stages effectués. Il faut décrire le lieu de stage et les problématiques touchées, les missions, les modalités de supervision et le mode d’évaluation et réussite.
Il faudra faire la même chose si vous avez travaillé depuis l’obtention de votre diplôme.

  • DECISION DE L’OPQ:

Vous recevez ensuite la décision de l’ordre quant aux exigences attendues pour l’obtention de votre équivalence de diplôme. Pour ma part, cela se divisait comme ceci:

Formation théorique :

3 crédits : Ethique et déontologie, cadre législatif et règlementaire au Québec.
3 crédits : Recherche : cours ou séminaires avancés sur les méthodes de recherche ou l’analyse de données.
6 crédits : Activité de recherche : travail de recherche supervisé. => cours que j’ai réussi à supprimer suite à une demande de réévaluation. J’estimais avoir fait suffisamment de recherche dans mon parcours et ils ont acceptés ! Par contre, ils ont refusé un collègue sur cette demande. Ils n’ont pas expliquer pourquoi, mais ce collègue avait obtenu son diplôme + de 5 ans auparavant et il n’avait pas fait la même quantité de recherche que moi, me semble-t-il. Autrement dit, cela ne fonctionne pas à tous les coups et ils évaluent vraiment cette demande de révision puisque j’ai dû envoyer mes mémoires au complet !

Formation pratique : internat de 1600h

– Contact avec la clientèle : un minimum de 600 heures de contact client, dont un minimum de 400 heures de contact direct, le reste des heures de contact pouvant se faire par contact indirect.
– Supervision : un minimum de 200 heures de supervision, dont un minimum de 100 heures de supervision individuelle.
– Un minimum de 210 heures portant sur la compétence « évaluation et diagnostic ».
– Un minimum de 50 heures portant sur la compétence « consultation ».
– Un minimum de 50 heures portant sur la compétence « supervision ».

Le contact indirect est de l’observation de travail de votre superviseur. Cela peut être compliqué à a voir si votre superviseur ne fait que des suivis par exemple… pour ma part cela a été principalement de l’observation d’évaluation et de guidante parentale ou de suivi avec les tous petits… prenez bien cela en considération lorsque vous chercher un lieu d’internat ! 
Le contact direct comprend « l’intervention » donc le suivi psychologique et « l’évaluation » psychologique ou psychométrique. 
En d’autres termes, vous avez la possibilité d’avoir votre propre clientèle ! Au Québec, la supervision est beaucoup plus présente qu’en France. Elle est même exigée ! Ainsi, il y a de la supervision individuelle, donc en un à un, et de la supervision de groupe qui consiste à assister au supervision des collègues ou bien à être le supervisé au sein du groupe de supervision.
La compétence « évaluation et diagnostic » consiste à développer une compréhension des problématiques d’un sujet et d’établir un plan adéquat. Il est attendu de savoir utiliser les classifications diagnostics lorsqu’il est d’usage.
La compétence « consultation » n’est pas ce à quoi nous pensons en tant que psychologue français ! La consultation au Québec est notre capacité à être consultant et donc à être consulté pour notre savoir, notre avis. Par exemple lorsqu’un collègue vient vous consulter concernant un de ses suivis. Vous lui indiquez votre point de vu ou des outils pour qu’il puisse travailler son intervention mais vous n’avez pas une influence directe sur son client. 
La compétence « supervision » est différente de la supervision individuelle ou de groupe. C’est la capacité à être un superviseur en somme. Pour ma part, je l’ai acquis en observant ma superviseure superviser d’autres internes, en lisant sur la supervision ou en encadrant l’arrivée de nouveaux internes par exemple. Cela peut aussi être un groupe d’internes qui organise un échange hebdomadaire sur leur cas.
Il y a d’autres compétences attendues mais qui ne sont en générale pas quantifiable (déontologie et éthique, intervention, recherche).

  • RECHERCHE DU LIEU D’INTERNAT:

Une fois ces exigences reçues, c’est à vous de trouver votre lieu d’internat et c’est à vous de choisir vos cours dans l’université de votre choix. Pour ces derniers, il s’agira de demander l’accord à l’OPQ pour qu’ils valident le choix du cours en fonction de celui qu’ils vous ont demandé. Une fois l’accord reçu, vous pouvez appliquer. Cependant, le fait que vous ne fassiez pas un parcours doctoral classique, donne que vous avez un statut « d’étudiant libre »: il se peut que vous ne soyez pas prioritaire pour l’admission aux cours.. J’ai perdu un semestre à cause de cela !

Concernant le lieu d’internat: oubliez le CHUM, ils ne prennent que des doctorants. Il y a parfois de la place en CLSC mais ce n’est pas toujours évident. Le plus accessible semble être les cliniques privées. Il y en a beaucoup à Montréal qui proposent l’accompagnement d’internes dans le cadre d’équivalence. À vous de choisir la structure qui répondra au mieux aux exigences de l’OPQ pour votre internat.

L’internat est, dans la plupart des cas, rémunéré. Vous avez un tarif horaire indiqué aux clients et vous en touchez qu’une part. Cela dépend de chaque clinique. Certaine clinique considère la supervision dans ce forfait, d’autres vont vous faire gagner plus mais vous devez payer la supervision (ce qui est un cout énorme quand vous en avez 200h à faire !)

Au cours de votre internat, vous devez fournir de courts rapports d’internat: le projet (au début), le rapport mi-internat (l’évolution par rapport au projet de base) et le rapport final (l’atteinte ou non des objectifs et l’évaluation de votre superviseur).
Vous avez deux ans pour faire cet internat. Pour ma part, j’ai pu faire la formation pratique et théorique en même temps et j’ai donc fini mon internat en un peu plus d’un an. C’était intense mais volontaire. Certains vont d’abord finir le théorique avant la pratique. Dans ce cas là, votre statut passe d’interne à « résident en psychologie ». C’est souvent en milieu d’internat que cela arrive. Cela peut être le moment de revaloriser votre salaire: pensez qu’en milieu d’internat, vous avez en général moins besoin de supervision 😉

  • FIN D’INTERNAT ET DEBUT DE VIE PROFESSIONNELLE:

À la fin de ce parcours, vous obtenez un numéro de permis qui justifie votre adhésion à l’Ordre des Psychologues du Québec. Ce permis d’exercer vous donne le titre de psychologue mais vous n’êtes pas « Docteur ». Votre titre devra être indiqué avec M.Psy et non Psy.D.
Cependant, votre lien avec l’Ordre ne fait que commencer! En effet, pour garder cette adhésion, vous devez payer une adhésion annuelle d’environ 800$, une assurance obligatoire de 125$, un référencement non obligatoire d’environ 100$. Grossomodo: compter +/-1000$ par année. 
À ceci s’ajoute une formation continue obligatoire de 90h, à effectuer en 5 ans. Ceci englobe plusieurs choses: des formations accréditées par l’OPQ, les heures de supervisions que vous recevez ou auxquelles vous assistez, les cours que vous prenez, les livres que vous lisez ou documentaires que vous regardez, les groupes de codéveloppement, les formations que vous donner, etc. Chaque heure effectuées est à ajouter dans votre portail avec les justificatifs.

Ce parcours d’équivalence peut sembler long et fastidieux, mais c’est en réalité une chance que l’on a ! Le parcours doctoral est un effet très exigeant et contingenté: très peu d’étudiants accèdent au doctorat alors que le manque de psychologue, notamment au public, se remarque d’année en année…
Si vous souhaitez plus d’explications, voici trois articles de presse qui en ont parlé récemment :
https://www.lapresse.ca/actualites/education/2022-11-01/acces-au-doctorat/desequilibre-en-psychologie.php
https://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/2022-11-03/on-manque-de-psys-mais-les-portes-sont-quasi-fermees.php
https://www.lapresse.ca/debats/opinions/2022-11-02/temoignage/un-jour-je-serai-psychologue-mais-ce-n-est-pas-demain-la-veille.php

14 comments

  • Stella

    juin 2, 2023 at 6:10 pm

    Bonjour, merci beaucoup pour votre article 😊 je suis étudiante Française, je viens de finaliser une année d’échange à l’université de Montréal. Je vais faire mon Master de psychopathologie en France à partir de septembre, et j’aimerais revenir ensuite au Québec pour exercer ici à terme. Savez vous s’il est possible de présenter sa demande à L’OPQ dès la fin du Master ? Faut il attendre d’avoir plusieurs années de pratique ? Merci d’avance 🙂

    Reply

    • Céline Schmitz

      juin 2, 2023 at 6:27 pm

      Bonjour Stella,

      Oui tu peux ! La seule chose c’est que l’expérience de travail peut parfois peser dans la balance, mais au vu de ce que j’avais lu/entendu de certain témoignage, même une expérience de travail de quelques années ne semblait pas changer grandement la situation ! Donc lance-toi dès que tu as en l’occasion :).

      Reply

  • Océane

    juin 17, 2023 at 10:25 am

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour cet article pratique qui éclaire nombre de mes questionnements.
    Auriez-vous un ordre d’idée des salaires psy au Québec? Cela dépend des environnements de travail mais je me demandais s’il y avait un ordre d’idée global. Merci pour. votre retour et bonne continuation à vous. 🙂

    Reply

  • Océane

    juin 17, 2023 at 10:30 am

    Serait-il possible d’échanger par mail, si vous avez le temps, s’il vous plait. ? J’aurais quelques questions plus générales concernant le Québec.
    Je vous remercie 🙂
    Océane

    Reply

    • Céline Schmitz

      juin 17, 2023 at 8:39 pm

      Bonjour Océane 🙂

      Tu peux m’écrire à mon adresse courriel: [email protected]
      Ça me fera plaisir de répondre à tes questions.

      Céline

      Reply

  • Thomas

    août 15, 2023 at 4:39 pm

    Bonjour,

    Je n’étais pas au courant pour le M.psy.
    je pensais qu’il s’agissait d’une équivalence pour l’obtention du doctorat professionnel, donc le d.psy… j’étais donc en tord ?

    Cela change t’il quelque chose vis a vis de la rémunération ? 🙂

    Merci

    Reply

    • Céline Schmitz

      août 15, 2023 at 5:22 pm

      Bonjour Thomas,

      Oui tu l’étais 🙂
      L’équivalence de diplôme est une façon de pouvoir travailler au Québec en ayant « juste » un master, mais il ne te donne pas un statut doctoral (Psy.D). C’est un accord qu’ont la France et le Québec. Ce dernier évalue que ton cursus est quand même significatif pour pouvoir exercer mais que ça ne vaut pas un doctorat non plus. En soi cela ne change rien pour notre pratique et surtout cela ne change pas ta rémunération !
      Si t’as d’autres questions, n’hésites pas !

      Céline

      Reply

  • Axel

    octobre 15, 2023 at 8:03 pm

    Bonjour,

    Je sais pas si vous pourrez me renseigner mais est ce que c’est pareil pour les psychologue du travail ?

    Bien cordialement,

    Reply

    • Céline Schmitz

      octobre 15, 2023 at 9:29 pm

      Bonjour Axel,

      Effectivement je suis moins renseignée sur les psychologues du travail, mais cela reste des psychologues affiliés à l’Ordre des Psychologues du Québec, donc j’imagine que oui ! Il suffit de trouver un lieu d’internat et un superviseur qui colle à ton orientation et tes objectifs j’imagine 🙂

      Reply

  • Laure Ebener

    novembre 1, 2023 at 3:17 pm

    Bonjour de France
    Psychologue en libéral je suis en démarche pour l’équivalence auprès de l OPQ. Je vous lis pour la première fois. Bravo pour votre parcours. J ai 47 ans et je me demandais quels avaient été les choix de permis pour vous. Et pouvons nous travailler en tant que psychologue si supervision pendant le parcours d équivalence ?
    Merci pour toutes ces informations bien utiles pour continuer à construire le projet de venir.
    Merci pour votre retour.

    Reply

  • Amandine

    janvier 4, 2024 at 7:28 pm

    Bonjour Céline,
    Merci beaucoup pour cet article qui est très clair ! Ce retour d’expérience est très utile car on ne sait pas trop à quoi s’attendre quand on lit les informations sur le site de l’OPQ.
    Je suis actuellement en 1ère année de master de psychologie à l’Institut d’enseignement à distance de l’Université de Paris 8 que j’effectue en distanciel depuis Québec. Ce que je lis me rassure beaucoup car je vais devoir effectuer cette démarche à la fin de mon master. Merci encore !
    Bonne continuation !

    Reply

  • Sabrina

    avril 23, 2024 at 12:10 pm

    Bonjour, est ce que l’on doit faire ces démarches si l’on souhaite exercer en visio ?

    Merci

    Reply

    • Céline Schmitz

      avril 23, 2024 at 12:54 pm

      Bonjour Sabrina,

      Oui ! Tu dois avec un numéro de permis pour exercer et pour cela tu dois avoir fait ton équivalence 🙂

      Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *